FNUJA

La FNUJA

Créée en Avril 1947 par Henri Delmont, la FNUJA s’est développée pour aider les jeunes avocats. De grands combats ont été réalisés et ont été symbolisés, par exemple, par le Congrès de Tunis en 1947 ou par celui de Nice, plus récemment.

La FNUJA connaît une règlementation interne particulière. Pour dynamiser et rafraîchir le combat syndical, l’adhésion d’un membre de plus de 40 ans n’est pas possible. De même, une fois atteint l’âge fatidique, un membre ne peut plus agir au sein de la FNUJA.

Plus de 130 barreaux sont réunis au sein de la FNUJA qui fonctionne comme un système fédéral. Catalyseur d’idée nouvelles et lieu d’interaction privilégié entre jeunes avocats, la FNUJA coordonne depuis leur siège les différentes actions et réflexions échangées entre les avocats des UJA.

Ce syndicat se veut apolitique et fonctionne selon les principes d’une démocratie direct. Pour plus de transparence, le Comité National ne peut prendre en aucun cas, une décision qui n’ait pas été approuvée par les votes du Comité ou du Congrès.

Enfin, une alternance Paris-Province a été instituée en vue de ne pas centraliser les préoccupations sur la capitale.

L’organe exécutif de la FNUJA est le bureau. Constitué de neufs membres élus pour un an, le bureau applique les décisions prises au Comité et au Congrès.

Elus en mai 2014, Anne-Lise LEBRETON (UJA de PARIS) et Matthieu DULUCK (UJA de Nancy) occupent respectivement les places de Présidente et de 1er Vice-président du syndicat. Des délégués nationaux sont élus chaque année par le Congrès pour représenter la FNUJA au niveau local.

A noter l’existence d’un magazine “jeune avocats mag” présenté en version pdf sur le site de la FNUJA dans la rubrique Publications.